Dubai

Découvrez l'épopée du commerce de Dubai

Découvrez l'épopée du commerce de Dubai http://www.visitdubai.com/fr/articles/dubai-ancient-history-of-great-trade-economy 20161024T155111:636129210718265645 20161108T190224:636142285447137027 Patrimoine et culture Une importante découverte archéologique à Dubai nous a permis de réécrire l'histoire de la ville grâce aux preuves de l'existence d'une culture riche et d'une civilisation avancée datant de plusieurs millénaires. Le site de Saruq Al Hadid, datant de l'Âge du Fer, est situé à environ 70 km au sud de Dubai - aux abords du désert de l'Empty Quarter - et a été découvert en 2002. Les découvertes historiques révèle l'importance de Dubai sur les routes commerciales mondiales.

Dubai est un carrefour commercial mondial au XXIème siècle. De nouvelles preuves archéologiques le démontrent


Une importante découverte archéologique à Dubai a permis de réécrire l'histoire de la ville grâce aux preuves de l'existence d'une culture riche et d'une civilisation avancée datant d'il y a des milliers d'années.




Conclusions


1. Cette importante découverte archéologique de reliques datant de l'Âge du Fer à Dubai réécrit l'histoire de la ville

2. Ces reliques montrent que Dubai avaient des relations commerciales avec quelques-unes des plus grandes civilisations anciennes de Mésopotamie, de l'Iran et de la Vallée de l'Indus.

3. La découverte du commerce fût un véritable tournant pour cette civilisation

Le site de Saruq Al Hadid, datant de l'Âge du Fer, est situé à environ 70 km au sud de Dubai - aux abords du désert de l'Empty Quarter - et a été découvert en 2002.

in-article-sarouq-al-hadeed-exterior

Après plus d'une décennie d'inventaire méticuleux, la plupart des artefacts déterrés sont désormais exposés dans un nouveau musée de Dubai, le musée archéologique de Saruq Al Hadid.

Les fouilles effectuées sur le site ont permis de retrouver des artefacts révélant que Dubai avaient des relations commerciales avec quelques-unes des plus grandes civilisations anciennes de Mésopotamie, de l'Iran et de la Vallée de l'Indus.

in-article-sarouq-al-hadeed-pottery-artefacts2

Parmi les artefacts, les bijoux sophistiqués en or et les objets artisanaux en métal indiquent une certaine maîtrise des sciences industrielles et des croyances religieuses plutôt avancées.

Parmi les importantes découvertes, on compte le culte que les peuples nomades de la péninsule vouait au serpent. Les serpents étaient considérés comme des symboles de fertilité et d'eau, mais aussi de vie en elle-même, et même de source de pouvoir. Le site date de plus de 4 000 ans, à une époque où le paysage désertique de Dubai formait une véritable savane encore habitée par des animaux sauvages qui profitaient d'un approvisionnement facile en eau.

Saruq Al Hadid était une fonderie pour le cuivre, un point de transit pour les voyageurs, et une zone saisonnière d'établissement.

Pendant des millénaires, cet ancien site - qui couvre de nombreuses périodes différentes de l'histoire - a été protégé de la détérioration et de l'exposition au vent grâce à une scorie, composée de fragments métalliques rejetés lors du processus de fonte.

On peut découvrir, en-dessous de la fonderie, des artefacts tels que divers objets en cuivre, en bronze et en fer, ainsi que quelques outils en métal, des objets en bois, des céramiques, des billes, des coquillages et des os.

in-article-sarouq-al-hadeed-metalworking-exhibition

La nature de ces artefacts varie. Des têtes de hache, des pointes de flèches, des couteaux, des épées, des hameçons, des bracelets, des pots et des dagues ont été découverts - une infime partie du total qui comprend également des bijoux en or et des tables d'offrandes.

Pour les archéologues, ces artefacts donnent une idée de la société à l'Âge du Fer, une période qui dura, en Arabie, de 1 200 à 500 ans avant J-C.

Cette période a permis d'acquérir de nouvelles techniques métallurgiques pour la création de meilleurs outils de coupe et d'armes - des développements qui ont révolutionné la société. Pourtant, les différentes cultures mondiales à l'Âge du Fer étaient aussi caractérisées par de nouvelles pratiques dans le domaine de l'agriculture, différentes croyances religieuses, et de nouveaux styles artistiques.

C'est à cette époque où la Grèce ancienne s'est développée, où la religion de Zoroastre en Iran a vu le jour et où les grandes œuvres de la religion indienne, avec les Vedānta et les Upanishad, ont été créées. Cette époque a également marqué le début des origines de l'histoire après que les scriptes en écriture cunéiforme et en hiéroglyphes datant de l'Âge du Bronze aient été remplacés dans de nombreuses cultures par l'alphabet phénicien.

Dans le monde arabe datant d'après 1 000 ans avant J-C, les archéologues pensent qu'il y eut un virage important de la civilisation. La population a commencé à croître ; les chameaux ont été domestiqués et un nouveau système d'irrigation - faisant usage de canaux maritimes, les falajs - a vu le jour afin d'améliorer la production agricole. Les artefacts trouvés sur le site de Saruq Al Hadid nous donnent des indices par rapport à la vie à l'Âge du Fer dans cette région.

L'un de ces indices est comment l'eau, le carburant et les minerais ont été apportés sur le site de la fonderie. La fonderie couvre 1,5 hectare, mais n'est située qu'à environ 50, voire 100 kilomètres des matières premières les plus proches.

Outre les signes que des tentes ou des huttes aient pu avoir été bâties sur le site, il n'y a aucune trace de structures pouvant avoir servi comme zones d'habitation humaine ou lieux de stockage.

Les anciens puits découverts sur le site étaient utilisés comme source d'eau. De plus, des archéologues comme le Dr. Hussein Qandil - ancien directeur du Département d'Archéologie de Dubai - ont avancé l'hypothèse que l'arbre le plus robuste du désert, le Ghaf, servait sûrement de source de carburant.

Une autre des intrigues concerne la nature du culte du serpent qui a existé dans la péninsule arabe. Cette « particularité théologique » ou croyance religieuse sous-jacente au culte ne sera sans doute jamais connue. Mais différents sites de la Péninsule partagent le motif du serpent.

in-article-sarouq-al-hadeed-distant-lands-exhibition

La découverte d'artefacts en bronze à l'effigie de serpents et de poteries aux images de serpents à Saruq Al Hadid a permis d'apporter des éléments d'informations, que les autres sites de l'Âge du Fer à Dubai n'avaient pas révélés - notamment ceux de Qusais et de Masafi.

« Un culte du serpent avec des iconographies a été trouvé à Saruq Al Hadid - similaire a celui parfaitement documenté en Égypte, en Mésopotamie, à Élam et au sud du Levant, » a indiqué le Dr. Qandil.

Les serpents symbolisent la fertilité et l'eau, la terre et les eaux souterraines, ainsi que la protection - l'essence même de la vie dans un milieu aride. Leur importance rituelle révèle des formes culturelles plus larges.

Rashad Bukhash, le directeur du Bureau du Patrimoine architectural de la ville de Dubai, a laissé entendre que : « Peut-être vénéraient-ils les serpents ou [les considéraient-ils] comme une chose pouvant les protéger. »

Le simple fait de savoir comment les différents sites de l'Âge du Fer à Dubai et aux E.A.U étaient connectés entre eux est une question qui reste en suspens, tout comme l'ampleur du commerce terrien et maritime vers d'importantes civilisations, comme la Mésopotamie (aujourd'hui l'Irak), l'Iran ou l'Inde.

Par exemple, des objets en bois - qui provenaient sûrement de la Méditerranée orientale - ont été retrouvés sur le site. Tout comme quelques 45 cachets officiels de différentes nations, notamment d'Égypte antique.

Enfin, on s'interroge sur le si grand nombre d'objets de valeur retrouvés dans le désert. Est-ce que le peuple a souffert de malchance, de problèmes environnementaux ou autre ? Et pourquoi la fonte a-t-elle commencé à cet endroit précis ?

Saruq Al Hadid a été découvert par Son Altesse, le Cheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, Vice-Président et Premier Ministre des E.A.U, et Dirigeant de Dubai, lors d'un voyage en hélicoptère au-dessus de la zone en question.

L'un des artefacts les plus importants retrouvés sur le site est un petit « anneau » en or granulé qui devait faire partie d'un collier. C'est désormais le logo officiel de l'Exposition universelle de 2020 à Dubai (un rassemblement de plus de 180 nations présentant leurs meilleures idées, projets technologiques et artistiques - d'octobre 2020 à avril 2021), un beau symbole de la véritable signification de Saruq Al Hadid.

Selon M. Bukhash, les anneaux en or indiquent quelque chose de très important par rapport à la culture présente à l'Âge du Fer à Dubai.

« Le peuple avaient des connaissances et maîtrisait les sciences - [ils savaient] comment utiliser l'or, et comment le faire fondre » a-t-il dit.

« Cette civilisation est passée d'une culture très simple à une culture très développée. »

1318
French Dubai Corporation of Tourism & Commerce Marketing

Booking Widget Title

Hotel Title

Flight Title

Découvrez aussi
Late Night Owl Offer  40% OFF on all Night charters Bons plans
Croisières nocturnes
Profitez de réductions sur les croisières nocturnes
Évènements
Semaine de la musique de Dubai 2016
Encore plus de musique et encore plus d'artistes
Le Spa de l’hôtel Shangri-La Les séjours spa de Dubai
Concentrez-vous sur votre bien-être intérieur
Lâchez prise à The Spa at Shangri-La
The Toy Store Les centres commerciaux à Dubai
Des jouets en pagaille
Gâtez vos enfants chez The Toy Store
Combo spécial économies Bons plans
Combo spécial économies
Économisez jusqu'à 225 AED sur le combo comprenant la visite guidée de Dubai en bus et sur le safari dans le désert de Dubai avec Arabian Adventures