Bien ajouté à vos choix préférés !

Connectez-vous ou bien créez un compte pour sauvegarder vos rubriques préférées et recevoir des recommandations personnalisées.

ConnexionS'inscrire

Connectez-vous pour liker

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour liker ce contenu

Se connecterS'inscrire

Pourquoi investir à Dubai

Dubai est un pôle financier mondial, notamment le principal pôle financier de la région du MEASA. Soutenant l'évolution de la fintech, de l'IA et des solutions de blockchain, la ville est devenue une destination de choix pour les investisseurs.

Aller directement à la section souhaitée

Dubai : un monde d'opportunités

Dubai offre un large éventail d'opportunités pour ceux souhaitant investir. La région du Moyen-Orient, Afrique et Asie du sud (MEASA) compte plus de trois milliards de personnes et offre une connectivité mobile toujours plus grande et des niveaux d'investissements et d'échanges élevés. Les habitants de la région du MEASA demandent de plus en plus de services financiers sophistiqués et variés, ce qui représente une opportunité d'affaires pour les entreprises innovantes du secteur financier.

En raison de l'augmentation de ses échanges et de ses investissements, l'émirat connaîtra une hausse de son marché de capitaux et de services bancaires en gros. La position de Dubai sur la carte mondiale comme plateforme entre tous les principaux marchés de la région est ainsi renforcée. En effet, ce sont plus de 350 milliards de dollars américains en échanges qui circulent via Dubai chaque année.

Une bonne partie de la population ne disposant pas de compte bancaire, le potentiel pour les produits de la fintech est vaste. Grâce à sa croissance continue, les marchés de capitaux et de services bancaires en gros à Dubai deviendront de plus en plus importants et permettront à l'émirat de se positionner comme pôle mondial du commerce.

Des opportunités numériques dans la région du MEASA
Le Dubai International Finance Centre (le DIFC) est le coeur financier de la région du MEASA. Avec un PIB combiné de 7,7 billions de dollars américains et une immense population de jeunes (dont 40 % sont âgés de moins de 25 ans), il offre de nombreuses opportunités pour le secteur des services financiers numériques.

Dubai : Un pôle financier

Comblant les lacunes liées aux fuseaux horaires entre les principaux centres financiers de Londres et de New-York, à l'Ouest, et ceux de Hong-Kong et Tokyo, à l'Est, le DIFC favorise les échanges et les investissements grâce à son emplacement économique stratégique sur le couloir Sud-Sud. Le Centre devrait tripler de volume d'ici 2024 et devenir une destination financière mondiale grâce à son impact toujours plus important dans des secteurs mondiaux et ses investissements dans l'innovation.

 

Ayant pour but de garantir un cadre réglementaire et judiciaire de haut niveau, le DIFC se compose de la Dubai Financial Services Authority (DFSA) et d'institutions juridiques variées : les Tribunaux de Dubai, les Tribunaux du DIFC Courts et deux centres d'arbitrage (la filiale dubaïote du London Court of International Arbitration, le DIFC LCIA, et le Dubai International Arbitration Centre, le DIAC).


Un secteur commercial et financier dynamique

Le DIFC accueille 17 des 20 plus grandes banques mondiales, sept cabinets juridiques de renom et 13 des plus prestigieuses sociétés de gestion de patrimoine et de portefeuille au monde. C'est un pôle régional populaire parmi les institutions bancaires les plus réputées, notamment Barclays, Citibank, HSBC et Standard Chartered, qui collectivement opèrent 85 filiales en ville. Les géants des cartes bancaires Visa et MasterCard disposent également de bureaux à Dubai.

Votre Dubai des affaires
Play video

Dubai est une ville où l'innovation est ancrée, où l'autonomisation est la norme, où le dialogue se fait mondial et où les possibilités sont toujours plus nombreuses.

Un marché au potentiel de croissance inexploité

Au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie du sud, 86 %, 66 % et 46 % des adultes respectivement ne possèdent pas de comptes bancaires classiques. En Asie du sud, seulement 55 % des hommes et 37 % des femmes disposent d'un compte bancaire. Dans ces régions, ce sont surtout les jeunes qui trouvent compliqué d'avoir accès aux services financiers. En Afrique subsaharienne, les jeunes disposent de 2,2 milliards de dollars américains d'épargne, dont la moitié est détenue par des personnes vivant avec moins de 2 dollars par jour. L'utilisation de smartphones se répand également, avec 33 % de la population de l'Afrique subsaharienne détenant un téléphone portable, un nombre qui devrait doubler d'ici 2025.

Des opportunités pour la fintech
Dubai est une destination de choix pour les investissements dans le secteur de la fintech, qui a progressé de 66 % dans la région du MENA entre 2014 et 2019. Avec ses investissements évidents dans l'IA et dans la technologie, Dubai est le lieu idéal pour le développement du secteur de la fintech.

Des opportunités pour les investisseurs et les sociétés de capital-risque

Dubai est l'hôte du plus grand nombre d'investisseurs et de sociétés de capital-risque de la région. Le crowdfunding et le portefeuille de produits à faible coût ont stimulé les investissements et ont donné aux citoyens à faible et moyen revenus l'opportunité de devenir investisseurs. La croissance de la mise à disposition de crédits, un intérêt toujours plus grand pour les capitaux privés et une augmentation des sociétés de capital-risque aident également à stimuler la croissance du marché intermédiaire.

 

Les sociétés de capital-risque basées à Dubai contribuent également à l'essor de la fintech : Wamda Capital, fondée en 2014, est l'une des plus importantes sociétés de ce genre aux É.A.U. Elle a investi 17,4 millions de dollars américains dans le site internet de comparaison de produits financiers YallaCompare, et a même lancé un fonds de 100 millions de dollars américains, WamdaX. BECO Capital, elle, a élargi son exposition à la FinTech en investissant 3,5 millions de dollars américains dans le site de comparaison d'assurances Bayzat.

Une destination tournée vers le futur de la fintech

Puisque la technologie transforme la manière dont les transactions financières sont effectuées, Dubai est devenue le chef de fil régional du secteur de la fintech. Avec de plus en plus de start-ups de ce secteur décidant de s'installer dans la région, ce sont plus de 100 millions de dollars américains de fonds qui ont été levés rien qu'au Moyen-Orient et en Afrique du nord au cours de la dernière décennie. 

 

Dubai étant reconnue aujourd'hui comme l'un des dix principaux pôles de la fintech au monde, notamment le principal pôle de la région, le DIFC est en première ligne de l'écosystème d'innovation de l'émirat, ce qui lui permet de stimuler sa croissance. Parmi les initiatives mises en œuvre, l'on compte celle d'un Permis d'innovation à bas coût offert aux sociétés technologiques comme celles de la FinTech, RegTech, InsureTech ; mais aussi à d'autres PME souhaitant développer ou tester de nouveaux produits innovants et novateurs.

Secteur au fort potentiel de croissance, il devrait, rien qu'aux É.A.U, atteindre les 27,2 milliards de dollars américains en 2020.

Secteur au fort potentiel de croissance, il devrait, rien qu'aux É.A.U, atteindre les 27,2 milliards de dollars américains en 2020.

E-commerce

Le secteur du e-commerce à Dubai présente un potentiel de croissance énorme, qui devrait atteindre les 27,2 milliards de dollars américains d'ici 2020 rien qu'aux É.A.U. Une série de réformes et de mesures gouvernementales seront mises en œuvre afin de stimuler la croissance et permettre au PIB des É.A.U de dépasser la barre des 500 milliards de dollars américains dans les prochaines années.

The Entertainer

The Entertainer a été fondé en 2001 comme plateforme sur laquelle profiter de remises sur des repas, soins et loisirs. Désormais une appli, The Entertainer offre des réductions chez plus de 10 000 commerçants au Moyen-Orient, en Europe, en Asie et en Afrique

IA et Robotique

La ville a également occupé le premier rang au niveau mondial en termes d'investissements directs étrangers (IDE) dans les domaines de l'IA et de la robotique, avec une valeur de 21,6 milliards de dollars américains d'IDE en transferts de hautes technologies entre 2015 et 2018 ; dont la plupart provenait de l'Union européenne et des États-Unis (5,7 milliards et 3,9 milliards de dollars américains respectivement). Jouissant d'un emplacement de choix, en plein cœur de la région, Dubai attire les investissements dans la technologie, ce qui lui permet d'être le leader de la révolution liée à la fintech et à la technologie blockchain.

Le futur d'un gouvernement utilisant la technologie blockchain

Dubai offre un large éventail d'opportunités pour ceux souhaitant investir. La région du Moyen-Orient, Afrique et Asie du sud (MEASA) compte plus de trois milliards de personnes et offre une connectivité mobile toujours plus grande et des niveaux d'investissements et d'échanges élevés. Les habitants de la région du MEASA demandent de plus en plus de services financiers sophistiqués et variés, ce qui représente une opportunité d'affaires pour les entreprises innovantes du secteur financier.

En raison de l'augmentation de ses échanges et investissements, l'émirat connaîtra une hausse de son marché de capitaux et de services bancaires en gros. La position de Dubai sur la carte mondiale comme plateforme entre tous les principaux marchés de la région est ainsi renforcée. En effet, ce sont plus de 350 milliards de dollars américains en échanges qui circulent via Dubai chaque année.

Articles et informations connexes

Dubai pour les investisseurs

Découvrez les possibilités d'investissements à Dubai

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez les dernières actualités et informations du domaine des affaires à Dubai directement dans votre boîte mail

Toutes les informations fournies seront traitées conformément à notre Avis de Confidentialité.